Choisir des professionnels d’expérience pour votre greffe capillaire

Greffe de cheveux

La greffe capillaire est une intervention chirurgicale visant à traiter une calvitie ou une perte de cheveux plus ou moins importante. Selon la méthode utilisée, la durée de l’opération peut varier entre 2 à 10 heures. La raison ? Le chirurgien doit travailler cheveu par cheveu. Comment trouver un prestataire fiable et compétent ?

Greffe capillaire : comment choisir son chirurgien ?

Pour bien choisir son chirurgien, il convient de recueillir plusieurs avis avant de prendre une décision. Le choix de la clinique est en effet une étape assez délicate pour l’exécution d’une greffe de cheveux rapide. Il s’agit d’ailleurs d’un acte assez complexe nécessitant une expertise. Voilà pourquoi il est plus judicieux de se tourner vers un établissement réputé pour ce type d’intervention.

Pour toutes informations sur les qualifications des différents intervenants dans votre région, parcourez le site du Conseil national de l’Ordre des Médecins. À vrai dire, pour réaliser une greffe capillaire, il faut figurer dans la liste des spécialistes utilisant des techniques de micro transplantation. Pour avoir une idée précise de l’expertise d’un chirurgien, demandez-lui de vous présenter les photos des patients ayant déjà subi une greffe.

L’expérience est aussi un gage de succès. C’est pourquoi il est conseillé de sélectionner un praticien ayant déjà réussi plusieurs interventions. Par ailleurs, il convient de vérifier les techniques utilisées. Les méthodes récentes n’ont rien à voir avec les techniques traditionnelles. Pour réaliser une greffe de cheveux rapide, il vaut mieux opter pour la méthode HST. Enfin, il est très important de comparer les devis avant de se lancer.

À savoir : certains praticiens proposent une consultation gratuite et sans engagement. C’est peut-être la meilleure solution pour recueillir l’avis d’un spécialiste sans avoir à débourser de l’argent.

Pourquoi subir une greffe capillaire ?

La perte de cheveux peut nuire grandement à la qualité de vie d’une personne. Si les différentes solutions existant sur le marché ne fonctionnent pas, il est tout à fait possible de se tourner vers la greffe de cheveux rapide pour retrouver sa chevelure d’avant. L’objectif est de prélever des cheveux sur une zone non atteinte par la calvitie. Les greffons seront ensuite transplantés sur les zones chauves.

La greffe de cheveux est aussi envisageable pour apporter plus d’épaisseur à une chevelure trop fine. Les cheveux poussent naturellement, voilà pourquoi le résultat final est très satisfaisant. La cicatrice n’est d’ailleurs pas visible à l’œil nu. Après l’opération, le patient n’aura plus à s’inquiéter sur les problèmes de chute de cheveux.

Il s’agit aussi d’un excellent moyen pour augmenter l’estime de soi et la confiance en soi. Cette technique chirurgicale est d’ailleurs peu invasive et simple à mettre en œuvre. Réalisée sous anesthésie locale, l’opération est indolore. En plus de cela, le délai de récupération est relativement court et les effets indésirables et risques de complication sont minimes.

Pour finir, la greffe est accessible à toutes personnes, hommes et femmes, ayant la peau du crâne visible. C’est une solution durable et sans risque. Néanmoins, l’intervention doit être réalisée par des spécialistes du domaine pour garantir une prestation conforme aux normes et réduire les risques.

Quelles sont les différentes méthodes employées ?

Selon le budget et l’avancement de la calvitie, le chirurgien peut opter pour une méthode plutôt qu’une autre. Le FUT ou Follicular Unit Transplant consiste à utiliser une bandelette pour prélever les follicules sur la zone donneuse. La nuque est la principale cible, car c’est à cet endroit que les cheveux sont les plus épais. Les greffes sont ensuite réimplantés un à un sur la partie à traiter. La cicatrice est très discrète.

La FUE ou Follicular Unit Extraction est recommandée lorsque la calvitie est avancée. Dans ce cas, un prélèvement est effectué sur l’arrière du scalp. Il faut néanmoins raser la partie avant de procéder à l’opération. Les greffons seront ensuite réimplantés sur les zones dégarnies via un foret chirurgical minuscule.

La méthode HST est une technique de greffe de cheveux rapide encore peu connue. Son efficacité a cependant été prouvée. De plus, aucune méthode de transplantation traditionnelle n’est en mesure de rivaliser avec la HST. Encore appelée greffe de cellules souches, la HST vise à enlever le follicule capillaire et à prélever un certain nombre de cellules souches dans la zone donneuse à l’aide d’une aiguille. Les follicules seront ensuite transplantés dans la zone receveuse afin de produire de nouveaux cheveux.

Via cette nouvelle technique, les greffons obtenus sont de petites tailles qui donnent un aspect plus naturel. La repousse est d’ailleurs visible seulement en quelques semaines et les cheveux gardent d’ailleurs leur qualité d’origine.

Quelles sont les précautions à prendre ?

En général, il n’y a que peu de risques postopératoires. Aujourd’hui, le taux de réussite d’une greffe de cheveux rapide est à plus de 98 % vu que le risque de rejet est quasi nul. Toutefois, il y a des inconvénients qu’il faut connaitre : infection, follicules morts, saignement, démangeaison, cheveu naturel affaibli, perte de cheveu ou cicatrice chéloïde.

Pour optimiser les chances de réussite, il existe aussi quelques précautions à prendre. Au cours de la première journée, il est fortement recommandé de rester au repos et se conformer aux recommandations du chirurgien. Un spray antiseptique doit être appliqué sur la zone greffée et une crème revitalisante sur la zone donneuse. Le médecin peut également prescrire un antibiotique et un anti-inflammatoire pour réduire les risques de gonflement du front et des yeux.

En outre, il est interdit de toucher, frotter ou gratter le cuir chevelu, de soulever des charges lourdes et de prendre de l’aspirine, du thé, des boissons alcoolisées et du café pendant les premiers jours. La période de convalescence varie entre 2 à 3 jours selon le type d’activité pratiquée. Si le patient exerce un métier nécessitant des efforts physiques importants, il est plus judicieux d’attendre 7 jours avant de reprendre le cours de la vie.

Jusqu’à la disparition des croûtes, il est conseillé de dormir en position semi-couchée sur le dos. Cela permet d’éviter de frotter les greffons avec les oreillers. Aussi, pendant les premières semaines, il est préférable de porter des vêtements pouvant s’ouvrir avec des boutons ou des fermetures pour faciliter l’enfilage. Pour finir, l’utilisation d’un shampoing antiseptique est possible dans les trois jours suivant l’opération au plus tôt.

Quel mobilier de coiffure choisir pour son salon ?
Les produits Forever Living, une alternative naturelle