Les meilleures techniques pour traiter la calvitie

calvitie

La calvitie surgit parfois après des troubles hormonaux, un long traitement chimique, des carences alimentaires ou un héritage génétique. Parmi les multitudes de solutions proposées pour y remédier, la tricopigmentation connaît une croissance exponentielle en réputation. Elle est placée dans la première place pour être une solution pertinente dans la dissimulation de la calvitie. Elle convient aux personnes, hommes ou femmes, qui ne souhaitent pas procéder par la greffe de cheveux ou autres traitements. Comment fonctionne-t-elle exactement ?

 

À quoi consiste une tricopigmentation ?

La tricopigmentation est une méthode de pigmentation du cuir chevelu. Elle consiste à camoufler la zone dépourvue de cheveux par l’application des pigments qui imitent des micro-tatouages sur le cuir chevelu. Ces points microscopiques forment un nuage de points qui imitent l’aspect des cheveux.

Cette dermopigmentation cheveux est une technique innovante découverte pour la première fois en Italie. Elle ne fait pas partie d’une méthode chirurgicale, car l’opération se fait sur le derme de la peau avec des piqûres d’une aiguille fine. Elle se trouve alors au même titre qu’un tatouage ou maquillage permanent. Les pigments injectés sont biorésorbables. De ce fait, elle nécessite des séances de retouche pour renouveler les pigments et entretenir son aspect densifiant.

La tricopigmentation se fait en institut de beauté par des personnes spécialisées et formées dans ce domaine. Les séances d’intervention sont suivies par des conseils et des recommandations du professionnel traitant pour aboutir à un résultat optimal et satisfaisant.

 

Quels sont les avantages de la tricopigmentation ?

Comme c’est un traitement en surface de la peau, la dermopigmentation cheveux est adapté à toutes les zones du cuir chevelu, même sur une cicatrice. Elle est même très recommandée pour camoufler une cicatrice sur la tête, qui est une partie généralement dépourvue de cheveux.

Elle peut également servir comme une solution intermittente pour la mise en place d’une solution définitive ou en complément d’un autre traitement de calvitie, comme la greffe de cheveux ou les traitements médicamenteux. Certaines solutions ne donnent pas la densité et l’uniformité voulue, et d’autres prennent du temps pour se mettre en place.

De plus, elle n’est pas permanente. Il suffit d’arrêter la séance de renouvellement et de voir les pigments disparaître naturellement pour arrêter la tricopigmentation.

  

Que faut-il savoir avant de passer le cap ?  

La tricopigmentation prix est variable en fonction de la zone à traiter. Mais en général, l’intervention coûte entre 700 à 1 000 euros. Il faudra compter deux séances au départ qui serviront de la mise en place de la base capillaire. Ils seront suivis par des séances d’entretien régulier de 4 à 6 mois d’intervalles. Cet intervalle sera espacé au fur et à mesure de l’avancement du traitement. Il passera de 6 mois en un an.

La première séance dure 4 heures en moyenne et donne un résultat de 30 %. La deuxième séance va amener aux 70 %, et le troisième à 100 %. Mais il faut respecter le temps de cicatrisation de 3 semaines entre chaque séance.

Il faut préparer le cuir chevelu avant la séance d’intervention pour optimiser le résultat. Il faudra arrêter l’utilisation des lotions capillaires au moins 2 semaines avant. Il faut également éviter la prise de la cortisone, des anti-inflammatoires, de l’aspirine et de l’alcool 2 jours avant.

La tricopigmentation est contre-indiquée pour les personnes qui ont une maladie auto-immune, un eczéma, un psoriasis sur les zones à pigmenter. Elle est aussi fortement déconseillée aux personnes allergiques à des colorants ou produits cosmétiques, aux hémophiles, aux diabétiques, aux femmes enceintes et allaitantes, aux épileptiques ou personnes qui sont atteintes des troubles psychiatriques.

 

Les résultats sont-ils concrets ?  

Effectivement, la tricopigmentation donne des résultats concrets et satisfaisants. Mais des séances de retouche sont nécessaires pour conserver son aspect. La première cicatrisation prend une semaine. Pendant ce temps, le pigment évolue et le diamètre s’élargit pendant deux semaines. C’est pour cela qu’il faut compter 3 semaines de cicatrisation entre chaque séance. Les pigments prennent du temps pour se stabiliser et se mettre en place.   

La tenue du pigment dépend de chaque personne, mais en général elle ne s’estompe qu’au bout de 3 ans. Toutefois, certains facteurs externes altèrent sa tenue, à savoir : l’exposition prolongée et répétée aux soleils, la natation par la présence des agents blanchissants dans la piscine, le sauna, le hammam ou les sports qui génèrent beaucoup de transpiration.

 

La tricopigmentation est une méthode innovante qui est maintenant courante en France. Des milliers de témoignages affirment son efficacité pour camoufler la calvitie, l’alopécie ou la pelade. Des fois, la raison de la perte massive de cheveux reste un mystère. Donc, au lieu de se pencher pour connaître la raison, il vaut mieux se pencher pour y remédier efficacement dont la tricopigmentation en fait partie.    

 

 

Trouver une bonne clinique de cheveux à Paris
Choisir les meilleurs tatouages pour homme